jeudi 6 mai 2010

La Révélation religieuse en direct

Crédit photo: Evening Standart/Getty Images

C'est Ron Hubbard, fondateur de l'«église» de scientologie (des guillemets à «église» car cette association est devenue «église» à cause des énormes avantages fiscaux reconnus aux «églises» aux États-unis, si énormes que ce pays est devenu un couvoir à religions et un paradis pour les religions déjà établies).
Ne commencez pas à remarquer les cicatrices d'acné sur son visage: il est probable que tous les fondateurs de religion ont été ainsi désavantagés physiquement par la nature et que les religions sont les produits culturels par lesquels ces fondateurs ont obtenu une sorte de revanche sur la nature.
L'histoire de Ron Hubbard est très simple: auteur de récits de science-fiction, il s'est avisé un jour que si l'on transformait ses imaginations en religion il pourrait y trouver une source de revenus qu'il n'avait pas trouvée dans les petits emplois dont il avait dû se contenter jusque-là, étant peu intelligent et peu doué pour apprendre.
Dans la photo il montre une sorte d'«électromètre» qui aurait permis de mesurer le degré de souffrance des tomates lorsqu'on les tranche.
Cela n'a pas été sa meilleure invention mais la chose a sans doute été à l'origine des divers appareils similaires que la meilleure invention de Hubbard -l'«église» de scientologie- fournit -à des prix faramineux- à ses fidèles.
Ces appareils sont censés les mener dans la voie du salut (le prix des appareils «religieux», ainsi que celui des manuels sont naturellement déductibles d'impôts aux États-Unis, ce qui en amoindrit considérablement le coût).
Et puis, dans une sorte de structure pyramidale, les anciens fidèles amortissent leurs dépenses «religieuses» grâce aux investissements des nouveaux.
Regardez le sieur Hubbard et reconnaissez en lui tous les fondateurs de religion. Il en est l'éternel visage.
Et examinez bien l'«église» de scientologie» car elle révèle la structure véritable de toutes les églises et de toutes les religions.
Lesquelles n'auront bientôt de fidèles qu'aux États-Unis, pour des raisons fiscales...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Sauf que ce n'est pas une religion. Dixit Hubbard.
Il serait intéressant d'analyser les éléments qu'ils sont en mesure de faire passer pour religieux.

Publier un commentaire