samedi 7 novembre 2009

Des robes pour une Vierge noire

Ainsi, avec ces robes haute couture, la Vierge noire de Toulouse pourra mieux faire concurrence aux Vierges noires de la compétition, celle de la cathédrale de Chartres, celle de Notre-Dame du Puy-en-Velay, celle de la Basilique-cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat de Mende, celle de Vézelay, celle de Rocamadour, celle de Saint-Sauveur d'Aix (que je n'ai pas vue lors de mon séjour), de mille autres encore (voir ), et surtout aux Vierges noires de l'étranger (comme celle de Częstochowa, en Pologne, une compétitrice particulièrement redoutable).
Peut-être à d'autres types de statues qui possèdent, elles aussi, une vaste garde-robe, comme cette statue du petit Manneken-pis de Bruxelles dont la concurrence est vraiment déloyale puisqu'il ne fait pas de miracles et qu'il est dans une position pour le moins obscène (en tous cas impolie).
(Cliquez l'image ci-dessus (ou ici) pour être conduit à l'article de Zigonet, où l'on présente une photo de cintres plutôt que celle de la Vierge que j'y ai placée, ce qui me semble fort significatif).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire