mardi 11 mai 2010

Un heureux échec

C'est, en habit de mandarin, le Jésuite d'origine portugaise Matteo Ricci dont on commémore le décès aujourd'hui, le 400e anniversaire de son décès, -le 11 mai 1610-, en Chine, à Pékin plus précisément.
Il faut le dire, à Pékin, car le Père Ricci fut le premier Occidental admis à côtoyer l'empereur Ming dans sa capitale (mais il n'a jamais été admis en la présence de cet empereur, Wanli).
Si Wanli a accepté que Ricci vienne ainsi à Pékin c'est qu'il était fou des horloges et que Ricci lui en avait apporté en guise de présents.
Ricci voulait convertir les Chinois, en commençant par l'empereur et les mandarins (voyez le crucifix qu'il montre du doigt). C'était sa mission principale.
D'où les cadeaux d'horloges et de mappemondes adaptées aux perceptions chinoises (la Chine présentée comme étant au milieu du monde puisque les Chinois croyaient -et croient encore- que la Chine est l'«Empire du milieu», voir une carte de lui ci-dessous), et la traduction d'ouvrages de géométrie, et la confection de dictionnaires chinois-portugais.
Heureusement Ricci a échoué dans sa mission principale en grande partie à cause de la stupidité de l'Église catholique romaine dans la «Querelle des rites» (elle n'a pas changé).
Heureuse stupidité!
En ne convertissant pas les Chinois, en échouant, les Jésuites ont réussi, malgré eux, à préserver une grande partie de la diversité humaine.
Heureuse réussite involontaire!
Ils ont préservé cette diversité en permettant en outre la connaissance en Occident des langues (particulièrement le mandarin) et des caractères chinois et en produisant des dictionnaires qui ont permis la communication entre des civilisations différentes dont les différences ont été préservées.
C'est donc un heureux échec que l'on fête aujourd'hui en commémorant le décès du Père Ricci.
Hélas, Marx et le communisme soviétique semblent réussir (à retardement) là où les Jésuites ont échoué.

Les communistes sont simplement une autre sorte de Jésuites.
Aussi condamnables qu'eux quand ils réussissent à réduire la diversité du monde.
Croyant à d'aussi absurdes choses.

Carte de Ricci, avec la Chine au milieu
et les noms en chinois
(Cliquez l'image pour l'agrandir)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire