dimanche 16 mai 2010

Invitation?

À considérer tous ces cyclistes tués sur la route au Québec depuis trois ou quatre jours, on pourrait croire que les automobilistes interprètent cette indication peinte sur la chaussée comme une invitation à «étendre» les cyclistes dans la même position.
Voici une chanson qui devrait les inciter à un peu de respect à l'égard de gens si charmants.
Elle est interprétée par Yves Montand.


À bicyclette

Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
À bicyclette

Nous étions quelques bons copains

Y avait Fernand y avait Firmin

Y avait Francis et Sébastien

Et puis Paulette


On était tous amoureux d'elle

On se sentait pousser des ailes

À bicyclette

Sur les petits chemins de terre

On a souvent vécu l'enfer

Pour ne pas mettre pied à terre

Devant Paulette


Faut dire qu'elle y mettait du cœur

C'était la fille du facteur

À bicyclette

Et depuis qu'elle avait huit ans

Elle avait fait en le suivant

Tous les chemins environnants

À bicyclette


Quand on approchait la rivière

On déposait dans les fougères

Nos bicyclettes

Puis on se roulait dans les champs

Faisant naître un bouquet changeant

De sauterelles, de papillons

Et de rainettes


Quand le soleil à l'horizon

Profilait sur tous les buissons

Nos silhouettes

On revenait fourbus contents

Le cœur un peu vague pourtant

De n'être pas seul un instant

Avec Paulette


Prendre furtivement sa main

Oublier un peu les copains

À bicyclette

On se disait c'est pour demain

J'oserai, j'oserai demain

Quand on ira sur les chemins

À bicyclette

Aucun commentaire:

Publier un commentaire