dimanche 8 novembre 2009

«Ennemis du progrès» heureusement pétrifiés

Avez-vous vu cette tête d'Amérindienne sur la façade du Metropolitan Museum à New York.
Je crois que les Étatsuniens les préfèrent ainsi (et plus encore d'ailleurs leurs pendants masculins): réduits à une tête de pierre, maintenant que les massacres des réels ont eu lieu,
Ne croyez-vous pas?
Ils étaient si peu doués pour l'«American way of life*».
Ils préservaient tout, ne détruisaient rien: ils étaient manifestement ennemis du progrès et de l'économie.
La pierre leur convient mieux que la chair.

*
Voici le premier paragraphe de la description que fait Wikipédia de cet «American way of life»:
«L'American way of life (en français : mode de vie à l'américaine) est une expression désignant le mode de vie américain qui s'est développé au XXe siècle et qui repose sur la consommation de masse. Celle-ci prend plusieurs formes : loisirs, objets de la vie quotidienne (alimentation, électroménager...), codes vestimentaires (jeans, costume...) informations pour l'individu, mais aussi surexploitation des ressources naturelles (eau, pétrole, ressources forestières)».
Bref, on prend n'importe quel mot et on ajoute le préfixe «sur-» devant (évidemment) et on arrive ainsi à la définition de l'«
American way of life».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire