vendredi 5 février 2010

Amours et salade

Il vous est sans doute difficile de lire ci-dessus le texte de l'article de Slate.fr publié ce matin. Je vous invite donc à cliquer ici ou sur l'image ci-dessus pour aller lire l'original.
Vous pouvez néanmoins comme moi en lire le titre : les célbataires dont il est question sont des femmes. Et l'étude de l'Université McMaster (de la province d'Ontario) dont parle l'article porte sur le comportement à table des femmes célibataires lorsqu'elles mangent avec un homme également célibataire à l'égard duquel elles entretiennent des espoirs amoureux ou matrimoniaux.
Elles mangent plus légèrement, constate l'étude (de la salade, par exemple) parce qu'elles croient se conformer ainsi à ce que leur hôte masculin attend d'elles.
Elles désirent correspondre à l'image de la femme que se font les hommes.
Je ne sais pas si cette étude méritera un Prix Ig Nobel mais si elle s'est effectuée avec des fonds qui proviennent d'instances fédérales du Canada, et sous réserve de renseignements supplémentaires sur la finalité de cette recherche, je considère qu'une partie de mes impôts fédéraux a servi à financer des recherches ineptes.
Et vous?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire