lundi 18 janvier 2010

Le «Lundi gris»

Aujourd'hui serait le jour le plus déprimant de l'année, le «Blue Monday», selon les anglophones (que je propose de traduire par «Lundi gris» et non par «Lundi blues», comme le fait 20 minutes.fr ci-dessus et dans l'article qui correspond à cette image, ici, car la couleur «bleu» en français n'a rien à voir avec le «blues» ou la tristesse; peut-être avec des ecchymoses («avoir des bleus sur le corps» ou «avoir des bleus à l'âme»), mais dans le cas du corps ce n'est pas une métaphore).
Du temps où j'avais un emploi -le meilleur du monde- le lundi n'était effectivement (presque) jamais gai. Aucun lundi.
Mais à la retraite maintenant, tous les jours sont joyeux ou, en tous cas, pleins de promesses.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire