mardi 19 janvier 2010

Critique des critiques de La dernière «Carmen» du Metropolitan

Le sujet semble inépuisable (comme l'horrible catastrophe d'Haïti mais en plus heureux et avec moins de journalistes qui tentent de nous donner des remords d'être impuissants devant celle-ci mais qui, eux-mêmes, ne font que manipuler des microphones et des caméras pour interviewer des gens presque morts de faim et de blessures -qu'ils ne nourrissent pourtant pas et ne soignent vraiment pas).
Le sujet inépuisable et heureux c'est «Carmen», l'opéra de Bizet, et Denise Pelletier y revient aujourd'hui dans son blogue (ici plus précisément) pour faire une analyse des critiques de la récente représentation de l'opéra au Met et dans les cinémas: il semble que les critiques soient radicalement différentes selon le lieu où les critiques ont entendu «Carmen» et selon la vision qu'ils ont eue ou non des beaux yeux -bleus,verts, gris, on ne sait pas tant ils sont expressifs-, d'Elīna Garanča
, l'interprète de Carmen.
Cliquez l'image ci-dessus ou
ici pour y être conduit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire