vendredi 11 décembre 2009

Un accessoire indispensable mais insuffisant

Si vous partagez l'idéologie qui a cours dans une partie de la société états-unienne, vous en avez assez de voir les animaux courir ainsi tels que la Nature les a faits: il exhibe des organes que nul ne devrait jamais apercevoir de peur de concevoir à cette vue des pensées et, conséquemment, des désirs répréhensibles (il vous faut naturellement être fait comme ces États-uniens et être toujours en train de refouler ces pensées, qui vous assaillent, de ce fait, d'autant plus fort).
Quelqu'un (un États-unien, qui d'autres?) a pensé à vous venir en aide et a inventé ce qu'il a appelé un «
butt cover», un «couvre-fesse» si on traduit littéralement (Zigonet () a traduit «butt cover» par «cache anus», ce qui me semble approprié mais pas assez littéral).
Le problème n'est pas entièrement résolu, selon moi: pourquoi en effet ne couvrir que cela, pourquoi ne pas tout couvrir?
Peut-être la vraie solution serait-elle de faire complètement disparaître les animaux, dont les mœurs (et pas seulement la nudité) sont toujours en train de contredire le pape quand il parle de loi naturelle.
Ce sont des mécréants.
Sus aux mécréants!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire