mardi 15 décembre 2009

Religion et argent à New York

C'est une sculpture représentant les racines d'un arbre près de Trinity Church, à l'intersection de Wall Street et de Broadway à New York (nous sommes dans le Lower Manhattan, près de Financial District et de Ground Zero).
Derrière elle, il y a un cimetière, (Trinity Church Cemetery) le plus ancien de New York, je crois, et qui reçoit toujours des sépultures, comme un cimetière de campagne anglaise mais en plein milieu de la ville.
Y a-t-il relation entre ces racines sorties de terre et le cimetière?
Voici la sculpture d'un autre angle:


Et le voici, ce cimetière, avec un monument à John Watts (page en anglais au bout de ce lien), juriste et homme politique new-yorkais du début du 19e siècle, qui est inhumé dans la crypte de Trinity Church.

Et voici enfin, entourée de tours, vue de l'arrière (on ne peut pas appeler cela un chevet), Trinity Church elle-même, construite en 1846 (elle succède à deux ou trois autres églises anglicanes et épiscopaliennes édifiées au même endroit et détruites tour à tour par des incendies):

De sa construction jusqu'en 1890, sa flèche a été la plus haute construction de New York.
On pourrait donc dire qu'avant 1890, c'est la religion qui en principe dominait les esprits des New-yorkais et qu'après, et jusqu'à aujourd'hui, c'est le commerce et l'argent qui dominent.
Mais, comme on le voit souvent sur ce blogue, il n'y a pas si loin entre Mammon et Dieu, entre argent et religion, comme il n'y a pas si loin entre
Trinity Church et la Bourse de New York qui sont, littéralement, l'une à côté de l'autre, l'une sur Wall Street, l'autre au bout de Wall Street, à l'intersection de Broadway (c'est la seconde fois que je le dis, je le souligne lourdement, donc).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire