mardi 22 décembre 2009

Le Noël dérobé à Mithra

C'est le jeune dieu Mithra sacrifiant un taureau pour créer la vie (sculpture du département des antiquités du British Museum).
Il était né vers le 25 décembre et son culte* a failli vaincre le christianisme vers le 2e ou le 3e siècle.
Pour combattre ce culte et, en même temps, profiter des fêtes qui avaient lieu vers la date de sa naissance (les saturnales et le retour de la lumière au solstice d'hiver), les autorités chrétiennes fixèrent la naissance de Jésus-Christ au 25 décembre (alors que Jésus de Nazareth était né plutôt au printemps: comme vous le voyez ce n'est pas la vérité qui importe pour les Chrétiens mais la victoire).
Et c'est la raison pour laquelle l'Occident (que dis-je l'Occident, le Monde) fête Noël, c'est-à-dire la Nativité, le 25 décembre.
Mais derrière le petit Jésus de la crèche, c'est la naissance du beau Mithra que l'on fête.
Peut-être pourrait-on trouver dans l'iconographie chrétienne des représentations du Christ partageant certains traits du visage de Mithra
.

* Ce culte présentait de nombreuses similitudes avec des cérémonies et rites chrétiens: baptême, hostie, repos du dimanche. Le 25 décembre Mithra
naissait d'un rocher (comme le petit Jésus dans une grotte, selon la légende), et chaque année, à cette date, on fêtait la naissance de ce jeune dieu-soleil...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire