jeudi 23 juin 2011

Un autre pas vers la liberté des nations

Cette nouvelle me plaît énormément car la création d'un nom de domaine «.quebec», comme cela est évoqué ici, ou de celui de «.catalunya*»ou d'«.acadie», éventuellement, rendra les nations sans État indépendant hélas (comme le Québec, mais comme la Catalogne aussi, ou l'Acadie, etc.) plus visibles sur la Toile et évitera que l'on confonde leurs nationaux avec les membres d'une autre nation qui les assujettit.
Ainsi, moi-même, je suis las de passer pour un Canadien alors que je n'ai rien à voir avec ces gens: on m'impose la citoyenneté canadienne (et, pendant la première partie de ma vie, l'état de «sujet britannique», -vous vous rendez compte**: moi, un «sujet britannique», un «assujetti au monarque britannique»?) mais je suis de nationalité québécoise, évidemment puisque j'ai le français comme langue maternelle et que j'habite au Québec.
Vivement la fin des états nationaux imposés par les hasards de l'histoire, les génocides et les carcans internationaux actuels!
(L'article complet qui annonce cette bonne nouvelle est ici).

* La Catalogne a obtenu il y a peu un enviable nom de domaine: «.cat». Quelle merveille!
** Pour faire comprendre mon sentiment aux Européens qui connaissent l'histoire, je me sens comme devaient se sentir les Alsaciens et les Lorrains quand l'Alsace et la Lorraine ont été annexées à l'Empire allemand de 1870 à 1918 et au Reich nazi de 1940 à 1944. Des Allemands, eux? Moi, un Britannique?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire