vendredi 14 janvier 2011

Neiges IV: inventivité

Crédit : S. WERMUTH / REUTERS

On dirait qu'une température exceptionnelle rend inventifs ceux qui n'y sont pas habitués -si toutefois la température en question n'est pas trop catastrophique et permet non seulement la survie mais le plaisir.
Ainsi ce Londonien qui a pris la peine de dessiner un visage moqueur dans le pare-brise d'une voiture (sans doute pas une de celles de la reine ou du prince de Galles ou d'une quelconque personne royale ou noble).
Les gens qui, comme les Québécois par exemple, sont habitués à voir tomber la neige du mois de novembre jusqu'au mois de mars, ne me semblent pas vraiment inventifs lors d'une averse de neige.
Qui les rend plutôt soucieux (mais pas exagérément soucieux, ils ont l'habitude) quand elle est abondante.
Par ailleurs on dirait qu'il y a dans la neige un caractère festif que ne possède pas la pluie, car cette dernière ne me semble pas avoir «excité» l'inventivité des Québécois fin décembre malgré le fait qu'il n'en tombe que rarement à cette époque de l'année.
Du moins je n'ai trouvé aucune trace, ni photo, de cette inventivité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire