mardi 14 juin 2011

Un livre ridicule

En citant l'histoire que je vais vous citer, j'imite bien des blogues (ici et ici, par exemple, et aussi Facebook) mais je ne puis résister car, par la lettre d'une ironie suprême qui fait partie de cette citation, c'est toute la Bible (et particulièrement le Lévitique) qui est définitivement ridiculisée, disqualifiée et désormais impossible à citer pour condamner un quelconque agir humain.
C'est toute la
Bible qui perd évidemment son statut de « parole » de Dieu, à moins que l'on désire ridiculiser Dieu lui-même.
Voyez:

Lors d'une de ses émissions, une célèbre animatrice radio étasunienne fit remarquer que l’homosexualité est une perversion. « C’est ce que dit la Bible dans le livre du Lévitique, chapitre 18, verset 22: « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme: ce serait une abomination ». La Bible le dit. Un point c’est tout », affirma-t-elle.
Quelques jours plus tard, un auditeur lui adressa une lettre ouverte qui disait :

« Merci de mettre autant de ferveur à éduquer les gens à la Loi de Dieu. J’apprends beaucoup à l’écoute de votre programme et j’essaie d’en faire profiter tout le monde. Mais j’aurais besoin de conseils quant à d’autres lois bibliques.

Par exemple, je souhaiterais vendre ma fille comme servante, tel que c’est indiqué dans le livre de l’Exode, chapitre 21, verset . À votre avis, quel serait le meilleur prix ?

Le
Lévitique aussi, chapitre 25, verset 44, enseigne que je peux posséder des esclaves, hommes ou femmes, à condition qu’ils soient achetés dans des nations voisines. Un ami affirme que ceci est applicable aux Mexicains, mais pas aux Canadiens. Pourriez-vous m’éclairer sur ce point ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas posséder des esclaves canadiens ?

J’ai un voisin qui tient à travailler le samedi. L’Exode, chapitre 35, verset 2, dit clairement qu’il doit être condamné à mort. Je suis obligé de le tuer moi-même ? Pourriez-vous me soulager de cette question gênante d’une quelconque manière ?

Autre chose : le
Lévitique, chapitre 21, verset 18, dit qu’on ne peut pas s’approcher de l’autel de Dieu si on a des problèmes de vue. J’ai besoin de lunettes pour lire. Mon acuité visuelle doit-elle être de 100% ? Serait-il possible de revoir cette exigence à la baisse ?

Un de mes amis pense que même si c'est abominable de manger des fruits de mer (
Lévitique, 11:10), l'homosexualité est encore plus abominable. Je ne suis pas d'accord. Pouvez-vous régler notre différend ?

La plupart de mes amis de sexe masculin se font couper les cheveux, y compris autour des tempes, alors que c'est expressément interdit par le
Lévitique (19:27). Comment doivent-ils mourir ?

Je sais que l'on ne me permet aucun contact avec une femme tant qu'elle est dans sa période de règles (
Lévitique, 15:19-24). Le problème est : comment le dire ? J'ai essayé de demander, mais la plupart des femmes s'en offusquent ...

Quand je brûle un taureau sur l'autel du sacrifice, je sais que l'odeur qui se dégage est apaisante pour le Seigneur (
Lévitique, 1:9). Le problème, c'est mes voisins : ils trouvent que cette odeur n'est pas apaisante pour eux. Dois-je les châtier en les frappant ?

Un dernier conseil. Mon oncle ne respecte pas ce que dit le
Lévitique, chapitre 19, verset 19, en plantant deux types de culture différents dans le même champ, de même que sa femme qui porte des vêtements faits de différents tissus, coton et polyester. De plus, il passe ses journées à médire et à blasphémer. Est-il nécessaire d’aller jusqu’au bout de la procédure embarrassante de réunir tous les habitants du village pour lapider mon oncle et ma tante, comme le prescrit le Lévitique, chapitre 24, versets 10 à 16 ? On ne pourrait pas plutôt les brûler vifs au cours d’une simple réunion familiale privée, comme ça se fait avec ceux qui dorment avec des parents proches, tel qu’il est indiqué dans le livre sacré, chapitre 20, verset 14 ?

Je sais que vous avez étudié à fond tous ces cas, aussi ai-je confiance en votre aide.
Merci encore de nous rappeler que la loi de Dieu est éternelle et inaltérable.

Votre disciple dévoué et fan admiratif.»

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous m' avez convertie à l' ancien testament: quel remarquable recueil d' histoires drôles! J' ai un petit penchant pour " tu ne peux t' approcher de l' autel si tu as des problèmes de vue..." Certes!

Jack a dit…

Et, en plus, du sexe, du sang et... du sable!(Avec parfois l'intervention de superhéros ailés).
Tous les ingrédients d'un «best-seller».

Anonyme a dit…

Ou peut-être que le fantôme du christianisme plane irrévocablement sur un large pan de la culture américaine (dont fait évidement partie le "best seller", au sens littéraire ou même plus général).

Jack a dit…

Vous avez raison mais c'est d'un christianisme protestant, féru de la lettre de l'Ancien Testament, qu'il s'agit.
La loi du talion, les interdictions sexuelles, la circoncision pour laquelle on trouve toujours des raisons médicales, etc., c'est le fondement de la société et de la culture étasuniennes.
Pendant ma jeunesse, les autorités catholiques interdisaient la lecture de la Bible et il faut en voir les raisons dans ce qui est est cité ci-haut.
En réalité la Bible n'est pas chrétienne, ce serait un véritable anachronisme que de le croire et que de le dire, n'est-ce pas?
Je me suis toujours demandé pourquoi les Chrétiens tenaient à la conserver: le Dieu de la Bible n'a rien à voir avec le Dieu des Évangiles.

Publier un commentaire