dimanche 16 janvier 2011

Ouvrez le passage

C'est un petit réverbère près de chez moi.
Il est tout petit vraiment devant la « Pyramide des Ha ! Ha ! » dans l'arrondissement de La Baie à Saguenay.
(Comme j'ai longuement vécu avant les fusions municipales successives, cette pyramide m'apparaît être dans une ville toute différente, une ville, disons un village, qui existait avant la ville de La Baie, fruit d'une première fusion, plus précisément à Grande Baie dont j'admire le nom et où habitaient des jeunes filles que je connaissais et qui étudiaient au Collège Bon-Pasteur de Chicoutimi, c'était il y a longtemps)
Cette pyramide conçue (par Jean-Jules Soucy) et édifiée pour commémorer le « déluge » de 1996, est entièrement recouverte de panneaux « Cédez le passage », comme celui-ci :


À vrai dire, elle est tout entière l'image renversée de ce panneau.
On pourrait peut-être dire qu'elle en est la « mise en abyme » puisque chacun des panneaux qui la recouvre la contient ou, du moins, contient son image miniature et renversée.
Et puisqu'elle est ce panneau renversée, peut-être en inverse-t-elle l'injonction, « Ouvrez le passage », dit-elle (elle est elle-même ouverte, comme vous le voyez, elle a une discontinuité architecturale qui sert d'observatoire).
Peut-être parle-t-elle au nom de cette rivière (c'est la rivière des Ha ! Ha !), dont on aperçoit une petite partie au premier plan, car lors du « déluge », cette rivière a repris son cours naturel dont les humains l'avaient écartée
depuis un siècle et plus.
« Ouvrez le passage » prend ainsi une signification plus vaste mais qui n'a pas encore été vraiment entendue (ou déchiffrée).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire