dimanche 27 novembre 2011

Plus rien de Rome en Rome

À Rome, ce sont les ruines du palais qui a donné son nom à tous les palais dans la plupart des langues occidentales car il était construit sur le mont PalatinPalais », « Palazzo », « Palacio », « παλάτι »,« Palace », « Palatin », vous voyez ?).
Les Romains en appelaient les différentes parties « Domus Augusti » (« Maison d'Auguste »), « Domus Tiberii » (« Maison de Tibère »), « Domus Flavia » (« Maison des Flaviens ») et les empereurs romains y résidèrent pendant plus de trois siècles.
Devant, au premier plan de la photo, se trouvait le « Circus Maximus », le Grand Cirque, où avaient lieu les courses de chevaux.
C'est tout ce qui reste de ces orgueilleuses demeures impériales du Palatin. Voyez à quoi elles devaient ressembler selon la maquette d'André Caron (que vous pouvez voir ici) :

En haut, à droite, le Colisée qui survit davantage que les constructions du Palatin.
Et voici une vue partielle du Grand Cirque avec la loge impériale à gauche:

Citons encore le sonnet de du Bellay pour parler de ces ruines et de leur gloire ancienne :

Nouveau venu, qui cherches Rome en Rome
Et rien de Rome en Rome n’aperçois,
Ces vieux palais, ces vieux arcs que tu vois,
Et ces vieux murs, c’est ce que Rome on nomme.

Vois quel orgueil, quelle ruine : et comme
Celle qui mit le monde sous ses lois,
Pour dompter tout, se dompta quelquefois,
Et devint proie au temps, qui tout consomme.

Rome de Rome est le seul monument,
Et Rome Rome a vaincu seulement.
Le Tibre seul, qui vers la mer s’enfuit,

Reste de Rome. Ô mondaine inconstance !
Ce qui est ferme, est par le temps détruit,
Et ce qui fuit, au temps fait résistance.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire