mardi 15 novembre 2011

Divine vengeance


Ce n'est pas à cause du projecteur du premier plan que je vous présente cette photo mais à cause de la petite île que vous voyez dans le lointain, dans une sorte de brume, au centre.
Je ne vous ai jamais encore parlé du château d'If qui se trouve, en face de Marseille, sur cette île (le voyez-vous, il y a un zoom au bas de ce billet) car je n'ai jamais réussi à le visiter, moi, le littéraire qui dévorait les Alexandre Dumas quand j'étais adolescent.
(Était-il à l'Index lui aussi ? Mais qu'importe j'étais déjà 20 fois excommunié à l'époque et voué à l'enfer de toute façon, pourquoi m'en faire ?)
Comme vous le savez peut-être (mais peut-être pas, si vous êtes Québécois, car on a réussi à vous détourner de la connaissance de l'Histoire sachant que ce serait dangereux pour l'ordre des choses si vous l'aviez), c'est là que le futur comte de Monte-Cristo (son vrai nom est Edmond Dantès) a été enfermé sous de fausses accusations, a rencontré l'abbé Faria qui lui a donné les clés de l'évasion, de la fortune et de la merveilleuse et divine vengeance.
C'est le roman de la vengeance réussie et c'est dans ce roman que j'ai appris à aimer la vengeance, celle qui se mange froide.
Si vous détestez l'injustice et aimeriez que, parfois, ses victimes soient horriblement vengées (par elle-mêmes ou par d'autres) c'est ce roman que vous devez lire.
Mais le château d'If je n'ai jamais pu le visiter parce que, lorsque j'ai tenté de le faire avec ma femme et des amis aux environs de Pâques 1971, nous avons été victime d'une malhonnêteté : les propriétaires du bateau qui nous conduisait sur l'île, après être sortis du port de Marseille, ont fait demi-tour, prétextant un vent trop fort, et ils ne nous ont pas remboursés nos passages.
À leur attitude on voyait très bien qu'ils savaient avant de nous embarquer que le vent serait trop fort pour que nous puissions nous rendre sur l'île.
Nous espérons encore aujourd'hui qu'un nouveau comte de Monte-Cristo vengera horriblement cette malhonnêteté.
(Mais peut-être est-ce déjà fait et nos voleurs ont péri dans les plus grandes souffrances, ruinés et méprisés).
En attendant (ou sur cette réconfortante pensée), voici le zoom dont je vous ai parlé sur le château et son île :

2 commentaires:

Aurélie 'S LAND a dit…

C'est vrai que cette île fait rêver et l'histoire de Monte-Cristo a été maintes fois racontée en film. Une belle et patiente vengeance. Et une belle histoire d'amour aussi.

Jack a dit…

Oui mais dans mon esprit la vengeance prime. Je suis assez méchant.

Enregistrer un commentaire