mardi 27 avril 2010

Des amours de levure de pain

L'article original est ici

Selon la recherche dont on rapporte les résultats ci-dessus, nous aurions vous et moi les mêmes amours que la levure de pain.
Du moins c'est en étudiant les processus qui sont à l'œuvre dans l'attirance sexuelle que les levures de pains éprouvent les unes pour les autres que l'on peut (dit-on) découvrir les secrets de nos propres attirances sexuelles.
Exposition à un phéromone, modification d'une protéine, activation de deux enzymes et hop!, nous sommes prêts à nous accoupler.
Depuis Darwin, nous sommes passés de l'état de descendants d'un ancêtre commun que nous aurions avec le singe jusqu'à celui de frère (si on est un homme, sœur si on est une femme) de la levure de pain.
Touchant.
Je me demande ce que penserait l'évêque anglican qui ne croyait pas, pour sa part, être descendant du singe, tout en concevant très bien que M. Darwin le soit.
On peut toujours se consoler en demandant si les levures de pain peuvent se marier, fonder une famille, comme nous le pouvons, nous, ainsi qu'un certain nombre de nos frères et sœurs mammifères.
On peut aussi demander si l'attirance sexuelle c'est la même chose que l'amour.
Grave question!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire