mercredi 28 mai 2008

La démocratie n'est pas le gouvernement de la majorité

Contrairement à ce que croit la majorité des gens, la démocratie ce n'est pas le gouvernement de la majorité. C'est plutôt le gouvernement de TOUS (remarquez que tous est en gras et en majuscules).
Si la démocratie était le gouvernement de la majorité au Canada par exemple (et le Québec appartient encore au Canada à l'heure actuelle) tout devrait se passer en anglais partout dans la vie publique canadienne -parlements, tribunaux, administrations, commerce,
etc.- puisque la majorité au Canada est de langue anglaise et qu'elle aurait le droit -comme majorité- d'imposer sa langue dans les institutions politiques, judiciaires et administratives.
Même dans un conseil municipal comme celui de Saguenay, par exemple, non seulement la prière devrait être récitée en anglais mais les délibérations du conseil devraient avoir lieu en anglais.
Et puisque la majorité de la population canadienne est protestante, la prière du maire de Saguenay devrait être une prière protestante. Ce serait la loi de la majorité.
C'est parce que la démocratie canadienne n'est pas le gouvernement de la majorité, mais le gouvernement de tous, c'est-à-dire un gouvernement qui tient compte des minorités que les Québécois ont le droit de parler français même dans les institutions publiques canadiennes.
Et il n'y a pas seulement les minorités linguistiques qui ont le droit d'être respectées en démocratie (et je parle ici de toutes les démocraties) mais aussi les minorités religieuses, aussi petites soient-elles.
Et même la minorité des agnostiques et des athées, aussi petite soit-elle.
En outre, étant donné le pourcentage de votes qu'ont toujours obtenu aux élections les partis qui ont exercé le gouvernement depuis qu'il y a en principe une démocratie dans l'espace constituant, depuis 1867, la confédération canadienne (toujours moins de 50%), on serait en droit de dire que ce n'est jamais la majorité qui a exercé le pouvoir au Canada, ni au Québec, ni en Grande-Bretagne, ni dans les pays qui ont adopté le modèle de gouvernement britannique.
Je me demande quel mauvais professeur (il n'est pas digne de ce titre) a répandu cette idée saugrenue et stupide que la démocratie était le gouvernement de la majorité.
D'autant plus que la démocratie telle qu'elle est n'est pas vraiment digne de confiance pour la protection des libertés individuelles si on la laisse aux mains de ceux qui composent la majorité (celle qui plébiscite André Arthur et Jeff Fillion sur les ondes radiophoniques de la ville de Québec, et Louis Champagne à Saguenay par exemple -voyez les 3 caricatures des scatologues en bas).
Winston Churchill -qu'on ne peut pas accuser malgré ses origines familiales d'avoir soutenu un autre type de gouvernement que celui de la démocratie- disait:

«Le meilleur argument contre la démocratie est un entretien de cinq minutes avec un électeur moyen.»

C'est lui, également, qui disait que

«la démocratie n'est pas la meilleure forme de gouvernement mais simplement la moins mauvaise».

Ce serait sans doute la plus mauvaise si les minorités ne pouvaient bénéficier de la protection de la loi (qui découle du fait que la démocratie est le gouvernement de TOUS) et étaient livrées à ces électeurs moyens qui constituent la majorité.
Et permettez-moi enfin de m'étonner que ceux qui appartiennent à une minorité (et chaque citoyen à un moment ou l'autre appartient à une minorité) souscrivent à l'idée que la démocratie est le gouvernement de la majorité? Où est la logique?
Serait-ce la logique de l'autodestruction? Ou serait-ce une simple étourderie ou un manque de réflexion?
Cela pourrait avoir quelques conséquences déplorables.

Arthur..................Champagne...................Fillion





Aucun commentaire:

Publier un commentaire