dimanche 11 septembre 2011

La cloche fêlée de Londres

La Tour de l'horloge avec réverbère (raison de sa présentation ici) à Londres.
Sa cloche (Big Ben) lui a donné son nom pour la plupart des gens.
Seuls les Britanniques (et avec autorisation) peuvent visiter l'intérieur de la Tour
(qui s'appelle maintenant « Tour Elizabeth »).
Même les fidèles sujets canadiens de Sa Majesté ne le peuvent, aussi amateurs soient-ils des portraits de la (leur ?) Reine.
La cloche est fissurée depuis son installation ou presque au 19e siècle.
Son carillon en a été altéré.
C'est celui d'une cloche fêlée.
Est-ce la raison de sa célébrité, cette imperfection ?
Voire de sa beauté ?
Car comme le dit un des commentaires ci-dessous: «La fêlure: source de toute création, et peut-être de toute vie !»
La fêlure, la fissure aussi, c'est-à-dire le sexe féminin, le sexe de l'accouchement, de la création des humains, le seul sexe indispensable.

2 commentaires:

Denise Pelletier a dit…

La fêlure: source de toute création, et peut-être de toute vie!

Jack a dit…

Oui, parfaitement d'accord. L'imperfection, l'impermanence, c'est la vie. La perfection, l'éternité, c'est la mort.

Publier un commentaire