vendredi 22 juillet 2011

Méduse

Il y avait cette caricature dans le journal « La Presse » avant-hier.
Une résurrection de la Méduse sous les traits de l'âme damnée de l'empire Murdoch en Angleterre, Rebekah Brooks.
« Rebekah », un prénom biblique: deux mythologies sont présentes.
Regardez ces serpents qui constituent sa chevelure, ils cherchent qui empoisonner par des manchettes malveillantes.
Et ces yeux qui scrutent jusqu'à tuer.
Peut-être Chapleau -qui est employé de « La Presse », une composante d'un autre empire médiatique, celui des Desmarais-, cherche-t-il à camoufler (ou à révéler, c'est parfois la même chose) une autre Méduse en utilisant celle-ci.
Quoi qu'il en soit, j'espère qu'un autre Persée surviendra qui débarrassera la Terre de tous ces nouveaux monstres au service du mensonge et de la cupidité.

Peut-être la Méduse du Caravage complète-t-elle celle de Chapleau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire