mardi 21 décembre 2010

La fête du 25 décembre

J'ai eu la curiosité de faire une recherche d'images dans Google à partir du mot «Noël».
Vous voyez ci-dessus le résultat de la première page de ma recherche (je l'ai fractionnée en trois parties pour vous la présenter).
Noël, vous le savez comme moi, est censé être la fête de la naissance de Jésus-Christ.
Dans les 20 pages de résultats qui suivent cette première page il apparaît, à la douzième page, et seulement à la douzième page, dans absolument aucune autre page qu'à la douzième page, ce symbole du Noël chrétien, une crèche:

(Dans une recherche à partir du mot «Christmas», une crèche apparaît à la première page mais nulle part ailleurs).
C'est ainsi que l'on voit que, même en Occident, Noël n'est plus une fête chrétienne, c'est une fête occidentale, et surtout germanique, anglo-saxonne, étasunienne, -avec certains éléments obligés, le «Santa Claus», le sapin, ce qui décore celui-ci, les couleurs rouges et vertes, etc.
Une fête qu'on célèbre comme telle dans tous les pays, même dans les pays non chrétiens, voire ennemis du christianisme, comme la Chine ou les pays musulmans.
Les églises chrétiennes devraient peut-être revenir sur la décision prise par l'église chrétienne primitive de transporter la naissance de Jésus-Christ du printemps -où elle a eu lieu en réalité- au 25 décembre, afin de profiter de la popularité de la fête de la naissance du dieu perse Mithra et de celles du solstice.
Les églises chrétiennes devraient peut-être ramener la fête de cette naissance au printemps car ainsi, le 25 décembre, ce n'est manifestement plus cette naissance qu'on célèbre.
La plupart des gens ne s'apercevront pas du changement et continueront les orgies et beuveries de Noël: orgies et beuveries de nourritures, de cadeaux, de boules, de lumières multicolores, de sapins, etc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire