jeudi 4 juin 2009

Comment peut-on être Maoris?

La photo peut présenter un certain intérêt : des hommes à demi nus, en costumes indigènes et grimaçant, sur la Place Saint-Marc à Venise.
Ils doivent faire le même effet aux Vénitiens qu'aux Français les deux Amérindiens de Stadaconé que Jacques Cartier avait amenés à la cour de France sous François Ier (animaux exotiques ?).
Mais ce n'est pas la photo qui m'intéresse vraiment, c'est sa légende : ces hommes sont « des Maoris néo-zélandais », dit cette légende.
Des Maoris, oui, mais «néo-zélandais» ?
« Nouvelle-Zélande » est un nom que les Occidentaux -qui ont arraché leur pays à ces gens qui y habitaient bien avant eux- ont donné à leur pays : ne trouvez-vous pas qu'appeler ces Maoris «néo-zélandais» c'est leur enfoncer la colonisation dans la gorge et ajouter l'insulte à l'injure ?
Disons pour être plus exact que ces hommes sont des Maoris de Nouvelle-Zélande ou, mieux encore, des Maoris du pays que l'on appelle aujourd'hui Nouvelle-Zélande (du nom d'une province hollandaise que les géographes néerlandais lui ont donné, après sa « découverte » par Abel Tasman) et que, pour leur part, ils appellent Aotearoa.

Ces hommes sur la Place Saint-Marc sont très précisément des Maoris d'Aotearoa.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire