mercredi 12 octobre 2011

Ségrégation mortelle

On ne peut qu'être d'accord car les statistiques sont convaincantes. Voyez :

Les Afro-Américains représentent 12 % de la population américaine, mais 44 % de la population dans le couloir de la mort. Les Blancs, qui représentent 72 % de la population, constituent 42 % des condamnés à mort.
Le déséquilibre est encore plus frappant si l'on considère l'origine des victimes : un noir qui a tué un blanc a beaucoup plus de chances d'être exécuté qu'un blanc qui a tué un noir. Au niveau national, la majorité des victimes ne sont pas blanches. Pourtant, 80 % des sentences de mort sont prononcées à l'égard des meurtriers d'Américains blancs. Par ce constat, on remarque d'une part que la peine de mort est un dispositif majoritairement au service des personnes de couleur blanche, et d'autre part, que la vie n'a pas le même prix selon la couleur de la peau ou les capacités financières de chacun.

Et à la question de savoir pourquoi les États-Unis étaient la seule démocratie développée (avec le Japon) à appliquer sans état d'âme la peine de mort, l'auteur de l'article pointe, naturellement, la violence sur laquelle est construite la société étasunienne et, surtout, le livre fondamental des croyances religieuses étasuniennes, la Bible, et la « loi du talion » qu'on y énonce (je souligne que la Bible, ce n'est pas l'Évangile. Contrairement à la croyance chrétienne, la véritable Bible ne comprend pas l'Évangile, la véritable Bible c'est ce que les Chrétiens appellent, pour justifier leur confusion, « l'Ancien Testament »).
Lisez :

Parmi les explications possibles, il y a bien sûr le fait que la société américaine soit construite sur une violence omniprésente, illustrée par le port d'armes ou encore une criminalité très forte. Les Etats-Unis restent un pays de pionniers qui fonctionne selon le mot d'ordre du "marche ou crève". Les gens adhèrent à cette radicalité, la notion d'indulgence est peu partagée. La loi, tout comme la Constitution, est considérée par beaucoup comme d'inspiration divine, et la loi du talion, contenue dans l'Ancien testament, constitue aux yeux de beaucoup une justification en faveur de la peine capitale.

Mais, sans doute, les humains, ne prennent-ils dans les livres et les doctrines des religions ce qui justifie leur être et leurs opinions.
La peine de mort est donc le moyen que l'on a trouvé aux États-Unis pour perpétuer la ségrégation raciale que l'on fait semblant d'avoir abolie.
(L'article du Monde.fr est ici).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire