samedi 29 octobre 2011

Arbre et homme qui marchent

J'ai emprunté cette image à une publicité de logiciel («Pixelmator»?) parce qu'il me semble qu'on peut l'interpréter d'au moins deux façons.
L'homme marche dans le désert et, sur ses pas et à son instigation, la nature, (représentée par l'arbre qui marche) redonne vie à ce qui n'en a plus (c'est ma conception instinctive du désert, un espace sans vie, dont je sais qu'elle est fausse, en réfléchissant).
C'est l'interprétation optimiste et je sens qu'elle est plutôt fausse, comme ma conception instinctive du désert.
L'homme désertifie plutôt les espaces qu'il parcourt et y tue la vie (excepté «L'Homme qui plantait des arbres» de Frédéric Back, mais c'est au cinéma).
Deuxième interprétation: l'arbre poursuit l'homme (il y a des oiseaux de malheur qui s'envolent de sa frondaison) pour lui faire un mauvais sort, au nom de la nature.
Une autre version de la forêt qui marche de Macbeth.
Comme vous vous en doutez bien, j'ai tendance à adopter celle-ci plutôt que la première.
Mais il y a en sans doute d'autres auxquelles je ne pense pas ce matin.

5 commentaires:

VlaTesPeches a dit…

Ce que je vois, pour ma part, c'est que le voyageur est bien à l'ombre de l'arbre, ce qui montre plus que cet arbre n'est rien d'autre qu'un esclave suivant son maître (avec comme "picadors", qui sait, lesdits oiseaux de malheurs). Un triste prix à payer pour jouir du pouvoir de marcher...

Jack a dit…

Possible interprétation. Merci.

Aurélie 'S LAND a dit…

Bonjour. J'arrive ici en suivant le lien chez Orfeenix.
Je ne vois pas un arbre menaçant, au contraire. J'ai l'impression qu'il suit l'homme pour le faire bénéficier de son ombre protectrice.
Les oiseaux non plus ne sont pas menaçants, ils s'envolent au loin et ne plongent pas vers une présumée proie.

Jack a dit…

Mais peut-être fuient-ils, ces oiseaux, pour ne pas assister au spectacle de ce qui va suivre.
Mais vous pouvez avoir raison, l'arbre ne semble pas très hostile.
Prudence de sa part?
La signification est dans l'œil qui regarde; ce qui est regardé est prêt à tout.

Anonyme a dit…

la nature est plus grande et plus puissante que l'homme,
elle finira par rattraper l'homme
qui avance sans regarder le monde qui vit autour de lui,
parce qu'il ne voit que son horizon, horizon égoiste, de profit au détriment du reste

Enregistrer un commentaire