vendredi 15 juillet 2011

Fruits d'été

C'est l'amélanchier de mon beau-père.
Je ne le connaissais pas (l'amélanchier car mon beau-père je le connais -un peu- depuis plus de 40 ans) mais mon beau-père nous a parlé du véritable combat qu'il livre aux oiseaux pour les délicieux fruits (qu'on appelle «poires sauvages» au Québec, «saskatoon» en langue amérindienne «cri»: ce sont des «amélanches» de leur nom véritable).
Je me suis précipité chez lui pour photographier son arbre et ses fruits et arracher moi-même quelques-uns de ceux-ci aux oiseaux.

(Je n'avais jamais remarqué ni l'arbre ni les fruits, on ne remarque les choses que lorsqu'on s'y intéresse !)
Vous voyez le résultat de mes efforts photographiques.
Quant aux fruits ils sont délicieux.
Si délicieux que je vais planter des amélanchiers chez moi dès cet automne et m'arranger pour chasser les oiseaux.
Un épouvantail?
(Un membre empaillé d'un quelconque clergé ferait sans doute un excellent travail).
Voyez les fruits de plus près. Il paraît qu'ils sont encore meilleurs en confiture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire