vendredi 29 juillet 2011

Être autre(s)

Dans le cadre de la série «Peintures corporelles et tatouages» (dont on n'a rien vu depuis un certain temps) ces quatre visages peints (je les ai tirés d'une vidéo).
Devant tant de manifestations de cette activité, aussi bien chez les enfants que chez les adultes, il faut bien conclure qu'à la plupart des gens leur visage n'agrée pas ou, en tous cas, ne suffit pas.
(Seules les vieilles gens ne participent pas beaucoup: ils n'ont pas besoin de le faire, l'âge s'est chargé de superposer à leur visage le masque tragi-comique de la vieillesse. Il ne s'agit pas de peinture, il s'agit de profondes et horribles écorchures, éraflures, marbrures, striures. Pire encore si l'on ajoute aux affronts faits au visage tout ce que l'âge inflige à tout le corps)
Il faut bien aussi postuler (même pour les vieilles gens) que si je n'est pas un autre, son désir est de l'être, et plutôt plusieurs autres qu'un seul.
Et ce désir ce n'est pas seulement ceux qui se peignent (ou se maquillent) le visage qui l'éprouvent.
Croyez-en mon expérience.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire