vendredi 15 juillet 2011

Déception

Déjà en son siècle lointain, la belle Sévigné ressentait la déception du réel, l'énorme différence entre rêve et réalité.
Tout a été dit, tout a été fait, et tout a déjà été ressenti de nos sentiments.
C'est la raison sans doute pourquoi l'épistolière écrivait tant.
Et nous aussi.
La vie ne suffit manifestement pas et ne l'a jamais fait.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire