dimanche 6 mars 2011

Le «penacho» de Moctezuma

C'est le panache qui ornait le casque d'or de Moctezuma, lors de la conquête du Mexique par Cortês.
Celui-ci l'offrit à Charles-Quint après l'avoir détaché du casque qu'il a fait fondre pour le transformer en pièces sonnantes et trébuchantes.
Dans ce geste seul on peut voir toute la justification de l'invasion et de la conquête de toute l'Amérique (nom véritable : « Abya Yala ») par les Européens.
Pas pour annoncer la « bonne nouvelle », pas pour apporter la civilisation (quel mot à propos de pareilles gens !), pas pour connaître de nouvelles civilisations, de nouvelles cultures : pour l'or, uniquement pour l'or.
Le panache a un mètre de hauteur et est composé de 400 superbes plumes vertes de l’oiseau sacré « quetzal », symbole de sagesse, de fertilité, de liberté et de paix.
(Voyez une photo de cet oiseau au bas de ce billet).
À Vienne depuis le 16e siècle, il serait bientôt restitué au Mexique.
Il donne une idée de la splendeur des empires et de la civilisation d'« Abya Yala » (nom choisi par les Amérindiens pour désigner ce qu'on appelle maintenant l'« Amérique ») avant les destructions, déprédations et exterminations européennes.
En donnent aussi une idée ces représentations de Tenochtitlan, une rivale de Venise :


Voici la photo d'un « quetztal » :

Il est le symbole de la liberté
parce qu'il meurt lorsqu'il est captif.
Comme les Amérindiens eux-mêmes!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire