lundi 8 décembre 2008

Uniformes à Athènes

Pour des visiteurs comme moi, il y a un contraste -qu'on ne peut s'empêcher de ressentir comme comique- entre la solennité du lieu, ici, à Athènes, et le costume de ces gardes militaires grecs.
Nous sommes en effet devant la Tombe du Soldat inconnu, juste devant le Parlement de la Grèce, Plateia Syntagma.
Je vous ai déjà présenté une vue plus générale du Parlement (avec ma femme devant. Si vous cliquez sur la photo qu'il y a au bout de ce lien, vous verrez une petite foule rassemblée devant le Parlement: la tombe du Soldat inconnu se trouve devant cette petite foule).
Il y a ce relief d'un hoplite antique et les citations d'un discours de Périclès (buste par Crésilas à gauche) du 5e siècle avant Jésus-Christ (2e siècle après la fondation de Rome) sur le mur derrière les deux soldats qui viennent de se croiser. Le corps du soldat inconnu doit se trouver derrière le relief.
Ces deux soldats, des «evzones», avec leur jupe (qu'on pourrait appeler un kilt pour tenter de lui rendre un peu de sérieux, pour autant qu'on trouve du sérieux à un kilt) et les pompons sur leurs chaussures me semblent contraster avec ces paroles antiques et la gravité du monument.
Mais ce sont là les impressions d'un touriste nordique et nord-américain, peu habitué aux costumes et aux mœurs du côté oriental de la Méditerranée et du monde.
Peut-être le contraste serait-il moins fort s'ils portaient une autre version de leur uniforme, celle qu'on leur voit ci-dessous (uniforme d'hiver ou uniforme de cérémonie?):

Aucun commentaire:

Publier un commentaire