samedi 14 mars 2009

Maman est dans le pot

Crédits Photo: Nicolas Guérin/Corbis
Voyez: les dents de Jane Birkin, comme son humour, sont très anglaises.

Dans le magazine «L'Express» -que je lisais déjà aux lendemains de sa fondation vers le début des années soixante-, très précisément une interview de Jane Birkin.
À la question «si vous exerciez un autre métier, lequel?», elle répond:
Croque-mort. On peut créer des cercueils beaucoup moins angoissants qu'ils ne le sont: des cartons en papier peint où les gens peuvent faire des dessins... Moi, par exemple, je conserve ma mère dans la cuisine, à côté des boîtes de thé: ses cendres sont dans un pot de confiture à la fraise. Dessus, il y a marqué «maman».
Intéressante urne, n'est-ce pas? Le pot ressemble-t-il à celui-ci?
Et réponse si «anglaise» dans son humour pince sans rire qu'on a l'impression qu'elle l'a fait exprès pour tenir son rôle d'Anglaise de service.
Voici la charmante iconoclaste en compagnie d'un autre (iconoclaste) dans une chanson qui a scandalisé autant que (j'imagine) la réponse ci-dessus:

Et voici les paroles de la chanson:

JE T'AIME, MOI NON PLUS
(Paroles et musique de Serge Gainsbourg)

Je t'aime je t'aime
Oh oui je t'aime!
- Moi non plus
- Oh mon amour
- Comme la vague irrésolue
Je vais et je viens
Entre tes reins
Et je me retiens

- Je t'aime je t'aime
Oh oui je t'aime!
- Moi non plus
- Oh mon amour
Tu es la vague, moi l'île nue
Tu vas tu vas et tu viens
Entre mes reins
Tu vas et tu viens
Entre mes reins
Et je te rejoins

- Je t'aime je t'aime
Oh oui je t'aime!
- Moi non plus
- Oh mon amour
Comme la vague irrésolue
Je vais et je viens
Entre tes reins
Je vais et je viens
Entre tes reins
Et je me retiens
Tu vas et tu viens
Entre mes reins
Tu vas et tu viens
Entre mes reins
Et je te rejoins

- Je t'aime je t'aime
Oh oui je t'aime!
- Moi non plus
- Oh mon amour
- L'amour physique est sans issue
Je vais je vais et je viens
Entre tes reins
Je vais et je viens
Je me retiens
Non! maintenant
Viens!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire