vendredi 17 octobre 2014

Une Amphitrite à Montréal

Une Amphitrite au fronton de l'Ancienne-Douane de Montréal.
C'est surtout à cause de son trident que je l'ai reconnue, car on aurait pu la confondre avec Athéna, la déesse casquée, par exemple.
Voici une vue complète de la façade du bâtiment qui l'accueille (elle est en haut), construit juste devant le fleuve où accostaient les navires en provenance  de l'océan :

Cette architecture, néo-classique, était celle qu'on utilisait pour les bâtiments officiels au Québec, avant qu'on décide à Londres qu'elle était trop française et qu'on prenne la décision, à l'occasion de la reconstruction du Palais de Westminster, incendié, d'utiliser, parce qu'il n'était pas français, croyait-on, le style improprement appelé « gothique » » le style français par excellence ( « francigenum opus » de son nom véritable, « l'œuvre du peuple français »).
Dorénavant, à l'imitation de Londres, et jusqu'au milieu du 20e siècle, les bâtiments officiels canadiens, même au Québec, seront servilement d'architecture gothique.
Vous avez jeté un œil sur le bâtiment du parlement canadien ?
Il est vrai que l'architecture néo-classique, comme celle de l'Ancienne-Douane, était elle aussi une architecture d'imitation, « télécommandée » elle aussi de Londres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire