mercredi 22 octobre 2014

Mythes grecs et parties génitales

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Nabokov
Un peu sommaire comme définition mais souligne l'appartenance culturelle de Freud à l'empire austro-hongrois et au monde germanique de la fin du 19e siècle et du début du 20e : pénétrés, de part en part, d'admiration pour la civilisation grecque antique.
Appartenance que Freud exagérait sans doute pour s'éloigner de son appartenance ethnique et religieuse juive, profondément méprisée dans cet empire et dans ce monde (et partout ailleurs en Occident) à cette époque et depuis deux millénaires (passion chrétienne), et qui aboutira, là même, à la Shoah.
Mais même si Nabokov ne l'était pas, c'est aussi le jugement d'un moujik sur la psychanalyse car il fait l'impasse sur tant de choses plus fondamentales encore que les parties génitales.
Moujik : complice des pogroms.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire