lundi 15 avril 2013

Tête ronde et queue dressée

À part la bedaine vraiment très ronde des cardinaux, archevêques, évêques et autres prélats domestiques (voire simples curés ou diacres), j'ai rarement vu ailleurs que dans cette photo une illustration plus éclatante de ce qu'on appelle « la gloutonnerie » (laquelle, à titre de péché capital, porte le nom de « gourmandise », que, manifestement, tous ces gras religieux jugent moins grave que la luxure, qui occupe exclusivement toutes leurs pensées).
Mais on voit dans les yeux ronds de ce chat à la tête ronde et à la queue dressée que tous les péchés capitaux ont la même origine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire