jeudi 25 avril 2013

Où les doigts, comme des zèbres, caracolent

Jamais je n'avais vu cette belle métaphore, moi qui suis fasciné par les zèbres et les claviers aux touches noires et blanches.
Je vous présente une valse de Chopin -où les doigts, comme des zèbres, caracolent- dès que je trouve une interprétation qui me satisfait quelque part sur la Toile.
Revenez : j'espère trouver quelque chose avant la fin du jour (au Québec). 
Voici la valse opus 64, numéro 1, dite la « valse-minute », interprétée par Andrew Furmanczyk. Ce n'est pas une grande interprétation mais c'est la vidéo où l'on voit le mieux les doigts caracoler sur le clavier :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire