dimanche 15 mars 2009

Désirs architecturaux

À la mi-février, du haut du Mont Jacob à Jonquière, j'ai pris une photo de l'ancienne église Notre-Dame de Fatima.
Voici (plus bas) une vue éloignée, suivie d'un zoom, puis d'une photo empruntée à une présentation des églises du Québec (ici).
Cette église appartient à une époque (1960-1970 et suiv.) où les responsables architecturaux et les architectes québécois ont ressenti le besoin de marquer l'appartenance des bâtiments érigés au Québec au continent «Abya Yala*», nom choisi en 1992 pour nommer leur continent par les peuples indigènes de ce qui est appelé « Amérique » par les Européens et leurs descendants habitant en «Abya Yala*».
Cela s'est fait, comme vous le voyez, en empruntant la forme du « tipi » aux Amérindiens de l'Ouest de la partie nord du continent.
Ce qui, pour ma part, ne me semble pas approprié pour le Québec où ne vivent pas ces tribus amérindiennes. Le modèle de la « maison longue » ou du « wigwam » aurait peut-être mieux convenu.
Mais peut-être certaines tribus québécoises utilisaient-elles le modèle du « tipi », je ne sais pas.
Ce désir ne semble plus avoir cours aujourd'hui et cette église que je vous présente n'est même plus vouée au culte: elle aurait été vendue à une association amérindienne.
Celle-ci avait le projet de la transformer en centre culturel amérindien, mais les choses ne semblent pas évoluer très rapidement et l'ancienne église semble plutôt un bâtiment abandonné à l'heure actuelle.
Voici les photos:


En arrière-plan des photos, des montagnes arrondies
appartenant à la chaîne des Laurentides.
Ces montagnes sont parmi les plus vieilles du monde.

* Ce nom signifie dans la langue des Kunas de Panama « Terre dans sa pleine maturité ».

P.S. Décembre 2018 : cette église a, hélas, été détruite maintenant.

Une fatalité qui s'acharne sur « Abya Yala »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire