jeudi 7 août 2008

L'Inventivité états-unienne


Devant cette situation, devant l'échec de ce qui a constitué le vaisseau amiral de l'industrie états-unienne, on se dit que les États-Unis ont perdu la main, du moins dans ce domaine.
Leurs spécialistes, sans doute parce qu'ils vivent en vase clos par rapport au reste du monde -comme la majorité de la population états-unienne- ne peuvent plus déterminer ce que les circonstances vont faire désirer aux consommateurs.
Est-ce l'ère Bush?
Ou l'ère Bush est-elle née de ce vase clos (les électeurs états-uniens considéraient comme un défaut que John Kerry, l'adversaire démocrate de Bush, connaisse le français et, par conséquent, soit ouvert sur le reste du monde)?
Les États-Unis -qui sont nés de l'ouverture aux autres, du moins aux autres venus d'ailleurs, et de l'inventivité de ces nouveaux venus- se ferment. Est-ce le commencement de leur fin?
La fin de l'inventivité venue d'ailleurs, donc de l'inventivité états-unienne?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire