jeudi 10 avril 2008

Oxford, le feutre et le feu

Oxford, ville essentiellement universitaire depuis le Moyen Âge, est une ville magnifique pour un (ancien) professeur comme moi car elle semble appartenir aux professeurs et à ce qui intéresse les professeurs. Elle semble un peu « feutrée », si vous me permettez l'expression.
J'y ai particulièrement apprécié le Radcliffe Square (photo à gauche. Notez que ce lien conduit à une page en anglais).
Sur ce square donne l'Église St-Mary's (à droite) et en face de celle-ci il y a la Radcliffe Camera (à gauche en bas), une magnifique salle de lecture (la principale) de la vaste bibliothèque d'Oxford, la Bodleian Library.

Tout y semble calme, studieux et paisible comme il convient à une ville tout entière dédiée à la connaissance et à la recherche.
Mais en passant sur la Broad Street, une rue principale, tout à coup, dans le recouvrement de bitume, un petit espace où une croix est tracée (photo en bas) : là a eu lieu l'exécution sur le bûcher des évêques anglicans, sous Mary Tudor, dite Mary la Sanglante (Bloody Mary : c'est l'origine du nom du cocktail), la fille d'Henri VIII et la soeur d'Élizabeth I. Elle voulait rétablir le catholicisme. Par tous les moyens, même ceux qui contredisent le message de Jésus le Juif.
Ce petit espace rompt un peu le charme de la ville et montre que la paix d'aujourd'hui est fondée en partie sur la violence et le fanatisme religieux d'hier. Et que le voile parfois se déchire comme ici le bitume de la rue.
Mais les humains, comme les pigeons, sont indifférents devant le passé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire