lundi 11 avril 2011

Shampoing de Dublin

Je viens de retrouver (et je l'ai numérisé pour vous, et pour moi puisque je vais m'en débarrasser maintenant que je l'ai « éternisé » en plaçant ici son image) ce sachet de shampoing du Blooms Hotel à Dublin (photo de la façade de cet hôtel au bas de ce billet).
Voici sa localisation (le « A » dans la bulle orange), et la rivière Liffey et le Ha'Penny Bridge:

Vous reconnaissez sûrement sur le sachet la silhouette de l'écrivain James Joyce au-dessus du nom de l'hôtel, qui, pour sa part, est celui du personnage principal de son roman « Ulysses » (Leopold Bloom, pour ne rien vous cacher).
Ce sachet ne me rappelle rien de transcendant sur Dublin ou sur Temple Bar où se trouve le Blooms Hotel.
Peut-être le souvenir de la rivière Liffey et du Ha'Penny Bridge et du fait que nous étions là quelque jours après la célébration du Bloomsday, le 16 juin de chaque année, qui est le jour où tout « Ulysses » (le roman) se passe, à Dublin et, en même temps, par un heureux jeu de mot, se passe la «
fête des floraisons » («blooms» en anglais).
Il me rappelle aussi la lecture de cet étrange roman (dans la traduction de Valéry Larbaud) et des milliers de «
Oui » de Molly Bloom (la femme de Leopold) dans les dernières pages de celui-ci (le monologue intérieur (huit phrases d'environ 5 000 mots chacune) comportant ces « oui » est ici en anglais).
Et me fait me poser la question:
le relirai-je dans sa plus récente (et seulement deuxième) traduction?
(Je ne crois pas pouvoir jamais le lire dans sa langue d'origine qui est une langue constituée à partir de l'anglais et que la plupart des anglophones ont eux-mêmes quelques difficultés à comprendre entièrement).
La façade de l'hôtel:

Et voici la statue de James Joyce dans la rue O'Connell (si je me souviens bien et page en anglais au bout de ce lien):
Elle ressemble à la silhouette du sachet, ne trouvez-vous pas ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire