lundi 25 janvier 2016

Une « dégénérescence maculaire » picturale

Si j'en crois ce tableau de 1890, intitulé « A New York Blizzard », du peintre impressionniste étasunien Childe Hassam, le nord-est des États-Unis a connu d'autres « snowzillas » (comme les Étasuniens de maintenant appellent, ces jours-ci, ce genre de tempête) dans le passé.
Plus souvent qu'on le croit.
Mais les Étasuniens oublient, et retombent toujours dans leurs errements.
Témoins : Trump, Palin, et Tea Party !
(Ce pourrait être le 2e vers d'un haïku : le haïku de la stupidité !)
Cette grosse tache noire au centre du tableau, c'est peut-être, derrière la figuration trop évidente, la représentation secrète de cet oubli toujours recommencé, cette « dégénérescence maculaire » que me semble être, en résumé, l'histoire des USA.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire