jeudi 14 janvier 2016

L'absence de statues des dieux et des déesses est la cause des grands froids (et autres malheurs) qui nous frappent

Quand il fait froid comme aujourd'hui, après une autre journée également froide, celle d'hier, on rêve de passer les autres journées (de la semaine, du mois, de l'année) auprès de la fontaine que surmonte le char de la déesse Cybèle, à Madrid, où jamais les dieux n'oseraient envoyer d'aussi grands froids.
Il n'y a pas de statues de déesses au Québec, excepté peut-être celles de certaines Muses à Québec, sur la place d'Youville, devant le Palais-Montcalm dont j'ai déjà parlé dans ce blogue (y sont-elles encore ? Il fait si froid, peut-être n'y sont-elles plus !) : c'est peut-être cette absence qui explique les grands froids que nous subissons,.Quand ils choisissent d'envoyer leurs grâces aux nations, les dieux ne prennent pas en considération les statues de rois ou de reines d'Angleterre, ou les statues d'obscurs saints étrangers ou douteux, qui sont partout au Québec à la place des statues des dieux !
Ils considèrent seulement les statues de dieux et de déesses.
C'est la raison des froids qui nous transissent, année après année !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire