vendredi 8 janvier 2016

Je sème à tout vent ?

Un terrain de stationnement transformé par l'art en champ virtuel de fleurs (voire de mots, à cause de la devise « Je sème à tout vent »).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire