mardi 19 janvier 2016

Dieux, déesses et êtres divins grecs colorisés

C'est une Niké ou, peut-être, cette Niké qu'on a « baptisée » la « Victoire de Samothrace » reconstituée et colorisée.
Je l'ai trouvée dans une vidéo YouTube (ici) en compagnie d'autres dieux, déesses ou êtres divins appartenant à la mythologie grecque (et romaine, avec d'autres noms), également colorisés.
Sachez, si quelques détails vous interpellent, que les dieux, déesses et êtres divins, malgré leur apparence humaine, étaient plutôt surhumains.
Leur taille, par exemple, était le double de celle des humains.
Dans leur veine coulait ce qu'Homère appelait « l'ichor » plutôt que du sang, ce qui les rendait immortels ainsi que leur nourriture, du nectar et de l'ambroisie (et le fumet des animaux qu'on leur sacrifiait).
Chose importante : leurs yeux n'avaient pas la couleur des yeux de ceux que les Grecs (et les Romains aussi) considéraient comme des humains, c'est-à-dire les Grecs pour les Grecs, et les Grecs et les Romains pour les Romains : leurs yeux étaient d'un bleu-vert plutôt que marron ou noirs.
Les voici donc :
 
Aphrodite (Vénus chez les Romains)

Apollon

Arès (Mars)

Athéna (Minerve)

Dionysos (Bacchus)

Héra (Junon)
Je ne sais pas pourquoi ses yeux ont une couleur humaine

Hermès (Mercure)


Le Sphinx (ou la Sphinge)

Et, faisant exception à tous les autres, voici un être humain colorisé lui aussi, Périclès, avec la couleur des yeux d'un humain (c'est-à-dire, plus précisément, cette variété supérieure d'humain : un Athénien) :

Je dois dire que les reflets roux de sa barbe et de ses cheveux m'interpellent un peu. Ignorerais-je quelque chose ?
Quoi qu'il en soit, voici la vidéo YouTube :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire