jeudi 27 mars 2014

Une tiare qui zigzague

Cette tiare est inspirée de l'une des tiares pontificales qui apparaît sur l'une des versions du drapeau du Vatican (voyez l'originale au bas de ce billet).
Les trois couronnes qui la composent ne sont pas droites, elles semblent zigzaguer.
C'est que l'on a appris récemment que le Vatican est l'état où l'on consomme le plus de vin par habitant.
On s'est dit que la démarche de ces habitants, y compris celle du pape, doit, par conséquent, être zigzagante.
Et menacer l'équilibre de sa tiare.
Rassurez-vous, ce ne sont pas les habitants compassés du Vatican, cardinaux, évêques et autres distingués prélats qui boivent tout ce vin.
Ils préfèrent la riche nourriture, manifestement, si l'on considère la bedaine énorme qu'arbore la majorité d'entre eux.
Non, les véritables consommateurs de tout ce vin, ce sont les Italiens qui n'habitent pas le Vatican mais qui ont le droit d'aller y faire leurs achats.
Les parents de cardinaux, de papes, d'évêques et de prélats de toute sorte qui profitent de leur parenté ou de leur accointance avec ces parents : une « combinazione » quasi mafieuse comme toutes celles dont l'Italie est faite.
Voici la tiare pontificale qui marche droit (si l'on peut dire) :


Mais peut-être la tiare qui zigzague prophétise-t-elle quelque chose à l'insu de celui qui l'a imaginée ! 
La fin de l'église constantinienne ? La fin du christianisme impérial romain ? La naissance du vraie christianisme, sans prêtre, sans évêque, sans hiérarchie, sans condamnation, sans accointances monarchiques, ploutocratiques et politiques (j'allais ajouter « sans Dieu »), la religion du salut et de l'amour fraternel enfin ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire