dimanche 22 décembre 2013

Le Père Noël en Napoléon ou Napoléon en Père Noël ?

Dans la toile de David c'est Napoléon qui faisait ainsi cabrer son cheval en route vers l'Italie à-travers les Alpes enneigées.
On sait comment l'empire de Napoléon s'est écroulé.
Veut-on signifier, en lui substituant le Père Noël, que l'empire que celui-ci s'est créé sur nous depuis les années trente du 20e siècle  s'écroulera bientôt ?
Je ne sais pas si je le souhaite.
Peut-être l'empire de Napoléon ne se serait-il pas écroulé comme il l'a fait si l'empereur avait agi en « Père Noël » plutôt qu'en chef d'une famille mafieuse.
(Autre interprétation possible de la parodie !)

1 commentaire:

Cochonfucius a dit…

Voir aussi

http://paysdepoesie.wordpress.com/2013/08/16/doctor-jekyll-and-mister-hyde/

Antoine Parmentier, célèbre botaniste,
Dans son laboratoire a fait une potion.
Il la boit, et devient, à sa grande émotion,
Un beau général corse, hélas, fort arriviste.

L’effet de la potion, c’est courant, ne persiste
Qu’une journée ou deux ; alors, sans transition,
Bonaparte devient Parmentier. La nation
S’en étonne au début, puis l’admet, fataliste…

Tantôt notre Empereur s’acharne à ses victoires,
Tantôt le jardinier soigne pommes et poires;
Cette double carrière induit l’épuisement.

Le corps trop partagé pourrait sucrer les fraises ;
Parmentier disparaît en l’an mil huit cent treize,
À Napo donnant tout, par secret testament.

Publier un commentaire