jeudi 10 octobre 2013

Le respect de Rome en Angleterre

C'est une partie du « Royal Crescent » à Bath, l'une des plus belles villes d'Angleterre et du monde.
J'ai déjà parlé de l'heureuse harmonie qui a été créée entre sa petite cathédrale ogivale et les thermes romains les mieux conservés de l'empire du même nom.
(Les habitants de la partie continentale de l'ancien empire, se croyant Romains, ont toujours pensé -avec irrespect- qu'ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient des bâtiments qu'on leur a légués ; les Anglais, se sachant Barbares et se voulant Romains, conservent avec un soin maniaque tout ce qui reste du grand empire qu'ils ont envahi jadis et dont ils ont massacré ou chassé les citoyens de l'île de Britannia).
Je vous présente cette photo pour vous faire admirer le respect d'une des règles architecturales posées à la Renaissance : celle que l'on pourrait appeler « des trois ordres » : au rez-de-chaussée, les colonnes sont de style dorique ; au premier de style ionique ; au deuxième, de style corinthien.
Au sous-sol, pas de colonnes : c'est l'étage des esclaves, pardon, des domestiques car, tout respectueux qu'ils soient des bâtiments et institutions de style romain, les Anglais n'ont pas osé restaurer, du moins explicitement, l'esclavage, une des principales institutions de Rome et de la Grèce.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire