mardi 15 mai 2012

Tom Wesselmann au Musée des beaux-arts de Montréal

La façade du pavillon Jean-Noël Desmarais du Musée des beaux-arts de Montréal, un des incontournables quand nous séjournons à Montréal.
L'immense affiche annonce l'exposition consacrée à Tom Wesselmann, l'un des trois grands du «Pop art» aux États-Unis (avec Warhol et Lichtenstein).
Il doit beaucoup à certains Matisse, ce me semble, et son œuvre éclaire la belle façade du pavillon du
Musée, si classique dans sa modernité, comme vous pouvez le voir.
Je n'ose pas vous présenter sa «Study for Seascape Prick» qui me vaudrait une nouvelle censure de Blogger et Google (un pénis nu, quelle horreur! Vous pouvez aller le voir ici
sur un serveur de blogues moins puritain et moins étasunien).
Cette «Peinture de chambre à coucher no 7» passera peut-être l'examen sourcilleux des censeurs, à condition que l'orange ne soit pas confondue avec un sein et les orteils vernis de rouge avec des ...pénis!

Mais cette confusion et cet érotisme c'est l'art même de Wesselmann.
Je ne sais pas s'il aimait son pays et l'idéologie qui y règne.
Moi pas.

Voici une vue rapprochée de l'affiche de la façade:

Diable! Des seins nus! Subira-t-elle le sort de Janet Jackson? Laissez-moi le craindre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire