jeudi 10 mai 2012

France

Une fenêtre qui s'entrouvre sur un jardin d'hiver en France.
Il n'y a rien qu'on reconnaît de la France, aucun monument, mais rien n'est aussi français que ce que vous voyez, la fenêtre, le petit chemin, les arbres peut-être fruitiers, peut-être (aussi) à fleurs.
C'est la France éternelle qu'est venu un instant troubler le galvanique bouffon Sarkozy qui, manifestement, la haïssait, comme, manifestement, ceux qui ont voté pour lui et regrettent sa défaite.
La vraie France qu'il ignorait et traitait sans doute de conne.
(J'emprunte une partie d'une photo à un billet de «La République des livres» de Pierre Assouline, ici).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire