vendredi 23 juin 2017

Un autre geai que l'on vêt des plumes du paon

Ce chapiteau composite moderne (il date du 19e siècle) serait parfait, n'était cette tête de barbu mensongère qui le dépare.
Ce chapiteau (avec d'autres identiques) se trouve dans la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome et le barbu serait celui qu'on appelle « saint Paul ».
On lui a donné une barbe fournie du genre de celle avec laquelle on représente Platon ou Aristote afin, sans doute,  de rendre sa pensée aussi que peu contestable que celle de ces philosophes de la Grèce antique.
Mais ces philosophes étaient des philosophes, grecs de surcroit, et ce Paul était un Judéo-romain religionnaire (un Juif possédant la citoyenneté romaine qui voulait faire des conversions religieuses), ce qui est autre chose.
Il ne ressemblait pas à Platon ou à Aristote ni à aucun philosophe grec, ni en apparence, ni en pensée !
Ni même à un penseur romain !
Encore une fois, on est devant un geai que l'on vêt des plumes du paon.
Voici sans doute sa véritable apparence :

Que veut-on cacher ?
C'est l'un de ces chapiteaux que l'on voit de plus près, dans la photo du haut de ce billet :

Cette basilique est peut-être aussi un geai vêtu de plumes de paon !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire