lundi 26 octobre 2015

Le monde est couvert d’une fine patine de fèces

Citation de James Meadow, chercheur à l'université d'Oregon, tirée ce matin d'un article du journal « Le Devoir » intitulé « Ce nuage de microbes qui vous suit partout » (ici).
Voici les premières lignes de l'article pour l'expliquer :


Vous croyez être tout seul dans votre corps ? Vous vous trompez. Et de beaucoup. En fait, celle ou celui qui est « vous » ne représente qu’une infime minorité des habitants vivant dans votre enveloppe charnelle. Vous cohabitez avec environ cent mille milliards de bactéries (soit nettement plus que le nombre total de cellules de votre corps). Elles sont un peu partout. La plus connue et la plus peuplée de ces communautés est celle de la flore intestinale — dont on parle de plus en plus ces dernières années, plutôt sous le nom de microbiote intestinal —, mais vous accueillez aussi beaucoup de bactéries dans la bouche, sur toute la surface de votre peau ainsi que dans votre vagin si vous êtes une femme.
  Cette multitude ne reste pas confinée en nous ou sur nous. Sans nous en apercevoir, nous dispersons en permanence une infime partie de ces bactéries partout où nous passons, que ce soit en touchant les choses, en nous grattant la tête, en secouant nos vêtements, en postillonnant, en respirant, mais aussi, il faut bien le dire, en expulsant des gaz. 

Bref, « le monde est couvert d’une fine patine de fèces » faite de toutes les bactéries constituant le « microbiote » de tous les êtres vivants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire